Si vous êtes à la recherche d’une idée cadeau pour le prochain anniversaire de votre enfant (ou pour celui d’un de ses copains), je vous propose dans cet article l’interview d’une librairie jeunesse avec leurs coups de coeurs sur des livres à offrir par tranche d’âge. Il me semble en effet qu’un livre c’est toujours un joli cadeau !
Emilie, de la librairie Parisienne La Sardine à lire (dans le XVIIème arrondissement), a gentiment accepté de me donner sa liste idéale.

Pour les tout-petits (jusqu’à 3 ans)

Les enfants prennent goût à la lecture dès le plus jeune âge, c’est donc très important de leur lire des histoires régulièrement. Les livres suivants sont chaudement recommandés par Emilie pour des petits jusqu’à 3 ans :

“Où va Mona ?” de Jérôme Ruillier chez Agrume. Mona, tu vas grandir et tracer ton chemin dans la vie. Tu vas traverser des chemins, des forêts et des rivières. Tu feras des détours pour sentir les fleurs ou escalader des rochers. Tu arriveras tout en haut des montagnes, et tu continueras…
Un petit livre cartonné avec un trajet à suivre avec le doigt, tout en simplicité graphique et au texte poétique et doux.
Bon voyage bébé” de Béatrice Alemana chez Hélium. C’est le moment : il faut se préparer, choisir les jouets à ranger dans sa valise, enfiler la tenue adaptée, embrasser papa et maman, surtout ne pas oublier son livre préféré et… plonger dans son lit ! Cet album aborde avec humour et finesse le rituel quotidien, si important mais parfois source d’angoisses, du moment du coucher chez les tout-petits, en le transformant en un voyage drôlement organisé.
“Abracadadoigts” de Delphine Chédru. Un livre à trous qui permet à l’enfant d’exercer l’usage de ses doigts : ils se transforment ainsi, au gré des pages, en petits personnages ou éléments vivants ! Les oreilles du lapin, les ailes du petit oiseau, les tentacules de la pieuvre ou la tête du ver de terre prennent vie, comme par magie !
“Oh non, George !” de Chris HaughtonHarris laisse son chien, George, tout seul à la maison. George a promis d’être sage, mais le gâteau, oublié sur la table de la cuisine, le joli parterre de fleurs et surtout Chat risquent de lui faire vite oublier sa promesse… L’après-midi promet d’être agité!”
“Saute !” de Tatsuhide Matsuoka chez l”Ecole des Loisirs. Le photographe Philippe Halsman est resté fameux pour avoir eu l’idée géniale de photographier des célébrités en train de sauter en l’air. L’exercice désinhibe, détend les muscles du visage, et révèle une autre facette de la personne. Le résultat est spectaculaire. Avec le dessin, c’est pareil. On découvre les animaux sous un nouveau jour. Et tous peuvent sauter, ou presque : sauterelle, chat, chien, poule et poussin… (seul l’escargot a un peu de mal). Quant à l’enfant qui ouvrira ce livre, il sautera de joie, c’est sûr.
“Mais où est Momo ?” d’Andrew Knapp. Momo est un petit chien espiègle qui aime bien jouer à se cacher. Peux-tu le trouver ? Est-il dans le jardin ? Dans la cuisine ? Chez le libraire ? En même temps que Momo, il faut trouver des objets dans le décor autour de lui. Un livre photographique ludique à découvrir en famille… et aussi un imagier !
“Petit manuel pour aller sur le pot” d’Anouk Ricard. Sans couche, la vie est plus belle. On court plus vite, on saute plus haut… Et on sent bon ! 

Pour les 4 à 6 ans

Pour les 4 à 6 ans, on peut leur lire des histoires un peu plus complexes avec toujours de belles illustrations pour stimuler leur imaginaire et leur faire aimer les livres. Emilie recommande les albums suivants comme idée cadeau :

“SSSerpents” de Chamo chez l’Articho. Dans ce livre, l’auteure est aussi le narrateur. Elle imagine au fur et a mesure une fable. Le personnage principale est un serpent, une sorte de anti-héros odieux mais marrant tout de même. Ensemble il dialogue essayant de faire avancer un récit qui change en permanence au grès des caprices de l’un et de l’inspiration de l’autre. C’est une fable méta où tout est reconfiguré en permanence. Les mille potentialités sous-jacentes de l’histoire offrent au lecteur un horizon narratif beaucoup plus élargi qu’un récit classique.
“Adieu odieux dîner” de Delphine Bournay chez l’Ecole des loisirs. Flora n’a pas du tout l’intention de finir son assiette ce soir. Ni même de la commencer. Car ce que son Papa lui a cuisiné, c’est une verte et berk purée de brocolis. La goûter pour savoir si elle aime ? Inutile. Flora connaît très bien ses goûts. Et ce dîner-là est dégoûtant, c’est tout. Mais voilà que, vexé, le dîner s’en mêle et se met à parler… On aura tout vu ! Oh là là, il devient agressif ! Au secours !
“Le rêve de Gaëtan Talpa” de Stéphanie Demasse-Pottier. Gaëtan Talpa est une taupe comblée mais qui rêve de posséder un arbre à limaçons sucrés. Il n’existe cependant aucune graine pour en planter. Album sur l’importance de la gourmandise, des rêves et de l’entraide.
“Sacha le pêcheur” de Florie Saint-Val chez Fourmis Rouges. 
Sacha mène une vie bien rangée : chaque jour à la même heure, il s’en va pêcher en compagnie de son chat Moustache. Chaque jour, jusqu’à ce vendredi 13 avril… Dans cet album aux tons vifs et aux allures de bande dessinée, Florie Saint Val raconte avec beaucoup d’humour l’histoire d’une bande de copains qui s’adoptent pour le meilleur et pour le pire. 
“Panique au village des crottes de nez” de Mrzyk&Moriceau chez Fourmis Rouges. Au village des crottes de nez, la famille Loulou (Henri, Josiane, et leurs enfants Mimosa, Tina et Bernard) habite une jolie maison-nez. Tout va super bien, jusqu’au jour où la maison-nez de Papy-Boulette est saccagée par un doigt géant…
“Les toutous à Paris” de Dorothée de Monfreid. L’oncle Jacob va fêter ses 100 ans ! Il invite les toutous à la soirée qu’il organise chez lui au 16, rue du Gros Caillou, à Paris. Les toutous se préparent et sautent dans le train pour la capitale. Mais Paris est une très grande ville. Comment trouver la bonne rue ? En cherchant un gros caillou, peut-être ? Sur leur chemin, les toutous vont découvrir des merveilles… Arriveront-ils à l’heure pour la fête ?
“Une échappée de Bartok Biloba” de Lolita Séchan chez Actes Sud BD. Bartok Biloba, jeune taupe champêtre, prend la poudre d’escampette : il fuit une famille encombrante. Ce petit fugitif va croiser un raton-laveur bavard, un loup jardinier, et des bâtisseurs de cabane dans les arbres… Lolita Séchan scrute avec sa loupe de naturaliste l’univers de la famille.
“Les chiens pirates dans Adieu côtelette” chez l’Ecole des loisirs. Connaissez-vous les chiens pirates? Ce sont les plus redoutables pirates des Caraïbes, un équipage de chiens intrépides, toujours prompts à faire la sieste et à partir à la chasse aux croquettes. Leurs beaux idéaux s’effondrent lorsque leur route croise celle de Germaine Didry, Justine Caumont et Fanny Bertin, capitaines à tour de rôle d’un trois-mâts qui résiste à la flibuste. Assis! Bon chien! Ils leur obéissent malgré eux, se retrouvent plongés dans un bain savonneux, emportés dans de fous jeux de bâtons, ou bien encore oublieux de tout sous les caresses de ces satanées petites filles. Et oublient à chaque fois de les détrousser pour se remplir la panse! Comment cela va-t-il donc finir?
“Ratapoil” de Delphine Durand. Après Les Mous et Gouniche, voici Ratapoil tout poil dehors. Ratapoil est très embarassé par ses cheveux, qui n’en finissent pas de pousser n’importe comment. Ses tentatives pour domestiquer sa toison sont toujours vaines, jusqu’au jour où il rencontre la mort totalement déprimée : en échange d’un cadeau postiche, Ratapoil va recevoir une potion trop magique… Ratapoil devra subir de multiples transformations pour retrouver enfin son état initial. Ou presque. Car désormais Ratapoil voit la vie sous un jour meilleur, c’est le bonheur !
– La série des “Pomelo” de Benjamin Chaud chez Albin Michel. Pomelo est un petit éléphant rose qui n’est pas plus gros qu’un radis et qui vit au jardin : Pomelo l’éléphant rose sait rêver, se poser des questions, partager, s’amuser et aimer.
“Le chevalier courage” de Delphine Chedru chez Hélium. 
C’est un Chevalier tout de bleu vêtu, réputé pour ses remarquables faits d’armes, qui a malheureusement, au détour d’un chemin, égaré son courage… Pour le reconquérir, il lui faudra résoudre les différentes énigmes qui se présentent à lui et finalement affronter le terrible dragon vert ! Au petit lecteur de l’aider dans sa quête en devenant le héros, en choisissant son parcours tandis que les jeux d’observations se succèdent dans des décors inspirés des miniatures romanes. Gros coup de coeur pour les illustrations !

 

Pour les jeunes lecteurs de 6 à 8 ans

Pour les enfants qui commencent à lire tout seuls à partir de 6 ans, voici les coups de coeur d’Emilie :

“Histoires du soir pour filles rebelles” d’Elena Favilli. 100 histoires de femmes extraordinaires à travers l’histoire et le monde : Rosa Parks, Marie Curie, Serena Williams, Malala Yousafzai, Anna Politivskaïa, les soeurs Brontë, Marie Curie, Florence Nightingale… 
Ces femmes du monde entier, connues ou inconnues, jeunes et moins jeunes, ont toutes un parcours étonnant. Elles sont architectes, championnes de boxe, scientifiques, activistes, musiciennes… 
– La série des “Feuilletons” (d’Hermès, de Thésée, d’Ulysse etc) de Murielle Szac. Enfin un texte sur la mythologie grecque qui peut être lu à haute voix aux enfants ! La gravité et la complexité des relations humaines, telles que nous les racontent les mythes, sont ici abordées avec un langage simple et particulièrement imagé. Ces livres renouent avec l’oralité des premiers récits. Il peut être lu à voix haute, et partagé en famille ou en classe. Mis à la portée de tous, il offre des réponses, souvent fabuleuses, aux questions que chaque être humain se pose. Il se veut promesse de rencontres, d’écoute et de dialogue entre petits et grands.
“Claude et Morino” d’Adrien Albert. Comment ils se sont rencontrés ? C’est simple. En pleine nuit, comme d’habitude, Morino est allé faire pipi par la trappe spéciale de sa caravane. Mais cette fois, le pipi de tisane est tombé sur un petit squelette enterré dessous et l’a réveillé. Il s’appelle Claude, il est d’une agréable couleur verte, il est curieux de tous les détails de la vie sur terre qu’il a oubliés, et il se prend d’affection pour Morino qui finit par le trouver un peu collant. Pourtant, plus il cherche à s’en débarrasser, plus Claude lui devient indispensable.
“Chère Bertille… et la lune en gruyère” de Clémentine Mélois. Bertille a huit ans et un rêve : partir sur la Lune pour les vacances d’été. Comme c’est une petite souris déterminée, elle écrit à monsieur Pavel, dont l’arrière-arrière-arrière-arrière-grand-mère Laïka était une pionnière de l’espace. Monsieur Pavel est bien embêté, il n’y connaît rien du tout en fusées spatiales… mais pas question de laisser tomber Bertille ! Il va à son tour demander de l’aide et très vite, c’est la ville entière qui se prépare au grand décollage.
“L’école de ma vie” de Marie Desplechin. Ca y est, c’est les vacances. Fanta en a fini avec le CP, et Sylvie, une amie de sa maman, l’invite à la campagne. A elle les grandes découvertes ! Pour la première fois de sa vie, Fanta va monter dans un train, observer la nature et les animaux. Elle a bien l’intention de prendre du bon temps. Mais Sylvie veut aussi que Fanta lise tous les jours, et ça, c’est beaucoup moins drôle. Fanta fait tout pour esquiver l’épreuve quotidienne. Jusqu’au jour où elle va à la piscine. Et où l’on s’aperçoit qu’elle ne sait pas nager. Là, maintenant, elle est bien obligée d’apprendre.
– La série “Les p’tites poules” de Christian Heinrich et Christian Jolibois. Au poulailler, c’est le défilé des joyeux fêlés de la coquille : coqs et poulettes transformés en glaçons, chat ayant peur des souris, jeune renarde qui copine avec les poules, vieux Rat conteur désireux de prendre sa retraite, sans oublier le célèbre chevalier Lancelot qui perd ses boulons…De quoi rire, sourire ou frémir. Voilà le style d’aventures que vous découvrirez dans les livres des P”tites Poules !
– La BD “Le facteur de l’espace” de Guillaume Perreault. Bob aime bien sa petite routine et adore son travail: pour lui, la poste, c’est très important! À bord de son vaisseau, il distribue des lettres et des colis à un tas de gens, partout dans la galaxie. Du moins, la partie de la galaxie qu’il connait. Par contre, ce matin, il y a un pépin au bureau de poste.

Emilie recommande également les livres “premières lectures” de l’Ecole des loisirs pour cette tranche d’âge, la série du Prince de Motordu et celle de Geronimo Stilton.

 

Pour les 9-12 ans

 La tranche d’âge des 9-12 ans lit en parfaite autonomie, c’est donc le moment de les inviter à se lancer dans des histoires plus complexes qui solliciteront leur imagination. Et s’ils ne sont pas encore prêts à se lancer dans des grands romans, les BD peuvent être une bonne alternative. Voici les conseils d’Emilie et ses idées cadeau pour cette tranche d’âge :

– Les livres “Verte”, “Pome” et “Mauve” de Marie Desplechin. À onze ans, la petite Verte ne montre toujours aucun talent pour la sorcellerie. Pire que cela, elle dit qu’elle veut être quelqu’un de normal et se marier. Sa mère, Ursule, est consternée. C’est si important pour une sorcière de transmettre le métier à sa fille. En dernier ressort, elle décide de confier Verte une journée par semaine à sa grand-mère, Anastabotte. Puisqu’elles ont l’air de si bien s’entendre. Dès la première séance, les résultats sont excellents.
“Lettres d’amour de 0 à 10 ans” de Susie Morgenstern. Ernest a dix ans. Dix ans de vide : sa mère est morte le jour de sa naissance et son père a disparu. Dix ans d’ennui : sa vie avec sa grand-mère, prénommée Précieuse, n’a rien de très exaltant : école, goûter, devoirs, soupe. Pas de téléphone, pas de télévision. Seule distraction : une mystérieuse lettre que le grand-père d’Ernest avait envoyée du front pendant la guerre, une lettre indéchiffrable. Ernest est bon élève, solitaire et taciturne, pour ne pas dire muet. Jusqu’au jour où Victoire de Montardent arrive dans sa classe et jette son dévolu sur lui. Car Ernest est beau, ce que les autres filles de la classe avaient déjà remarqué… A noter que ce livre existe également en BD.
– “Enfances” de Marie Desplechin illustré par Claude Ponti chez l’Ecole des loisirs. Ce livre raconte les enfances de personnages célèbres. 
“Tobie Lolness” de Timothée de Fombelle. Courant à travers les branches, se cachant au creux des écorces, épuisé, les pieds en sang, Tobie fuit, traqué par les siens… Au cour d’un inoubliable monde miniature, un grand roman d’aventure, d’amitié et d’amour. 
“Jefferson” de Jean-Claude Mourlevat. En ce radieux matin d’automne, le hérisson Jefferson décide d’aller chez son coiffeur se faire rafraîchir la houpette. Comment pourrait-il imaginer, alors qu’il arrive plein d’entrain au salon “Défini-Tif”, que sa vie est sur le point de basculer ?Accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis, le brave Jefferson, 72 cm de frousse et de courage, est jeté dans une aventure qui le mènera, pour le meilleur et pour le pire, au pays des êtres humains.
“Le journal de Gurty” de Bertrand Santini. Quand j’étais petite, je croyais que je m’appelais «Arrête». Mais c’était parce qu’on me criait tout le temps «Arrête !». Maintenant je sais que je m’appelle Gurty, et tant mieux : c’est plus joli. Une première dans l’histoire de la littérature ! Sous le pseudonyme de Bertrand Santini, Gurty a écrit et illustré ce livre elle-même. Fait remarquable, c’est la première fois dans l’histoire de la littérature qu’un ouvrage est entièrement rédigé par un chien !
– La série du “Club de la pluie” de Malika Ferdjoukh. Voici par exemple le résumé du “Club de la pluie au pensionnat des mystères” : Quand Rose Dupin fait son entrée au collège à l’internat des Pierres-Noires, elle ne se doute pas de ce qui l’attend. Elle fait la connaissance de Nadget Mellaoui et son sourire ravageur, et d’Ambroise, le fi ls des gardiens de l’internat, et de son chien Clipper. Il pleut ce jour-là sur Saint-Malo. Mais, depuis la tour de l’internat, ce sont des appels au secours qui pleuvent sous la forme de petits papiers.Qui peut bien envoyer de tels messages ? Un mystère que devront résoudre Rose, Nadget et Ambroise, réunis au sein du Club de la Pluie.
– La BD “La guerre de Catherine” de Claire Fauvel et Julia Billet. 1941 : Rachel étudie à l’internat de la maison de Sèvres, où ses parents l’ont placée par sécurité. Elle y noue de belles amitiés mais y découvre surtout sa passion, la photographie. Bientôt, les lois contre les Juifs s’intensifient, il n’y a plus de sécurité nulle part en zone occupée. Un réseau de résistants organise la fuite des enfants juifs. Du jour au lendemain, ils quittent tout et doivent oublier, le temps de la guerre, tout de leur vie d’avant, à commencer par leurs prénoms.Rachel devient Catherine. Raconte, lui intiment ses professeurs en l’envoyant sur les routes de la zone libre, un appareil photo à la main. C’est ainsi que nous découvrons le quotidien d’une adolescente juive dans la guerre, ses rencontres, ses peurs mais aussi les quelques moments de répit et de grâce que lui offrira son art.
– La série de BD “Bergères Guerrières” d’Amélie Flechais. 
Voilà maintenant dix ans que les hommes du village sont partis, mobilisés de force pour la Grande Guerre. Dix ans qu’ils ont laissé femmes, enfants et anciens pour un conflit loin de chez eux… La jeune Molly est heureuse car elle peut enfin commencer l’entrainement pour tenter d’entrer dans l’ordre prestigieux des Bergères guerrières : un groupe de femmes choisies parmi les plus braves, pour protéger les troupeaux mais aussi le village ! Pour faire face aux nombreuses épreuves qui l’attendent, Molly pourra compter, en plus de son courage, sur Barbe Noire, son bouc de combat, mais également sur l’amitié de Liam, le petit paysan qui rêve aussi de devenir Bergère guerrière – même si ce n’est réservé qu’aux filles…
– La BD “Roller girl” de Victoria Jamieson. Astrid, 12 ans, est inséparable de sa meilleure amie, Charlotte. Jusqu’au jour où elle découvre le Roller Derby. Astrid devra alors apprendre à surmonter ses crainteset s’entraîner dur pour devenir une véritable Roller Girl !
– La série de BD “Les carnets de Cerise” de Joris Chamblain et Aurélie Neyret. Cerise est une petite fille âgée de 11 ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement, les adultes. Ils sont si compliqués qu’elle souhaiterait mieux les comprendre. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux. Prenez Michel… Tous les dimanches, ce vieil homme s’engouffre dans la forêt avec de gros pots de peinture à la main. Qu’y fait-il donc toute la journée ? Repeint-il une vieille maison ? Décore-t-il des arbres ? Et pourquoi a-t-il l’air si triste quand il rentre le soir ?
– La BD “Le super week-end de l’espace” de Gaëlle Almeras. Une BD pour les curieux d’astronomie, à lire à partir de 8 ans ! Par une belle fin d’après-midi, Orni, Castor et Rat partent camper pour le week-end. Une surprise les attend : leur copain Rat les héberge dans son observatoire construit dans un arbre. La cabane est magnifique et toute équipée pour d’incroyables découvertes : le ciel, les étoiles, notre galaxie, l’infini… en un mot, l’astronomie ! Qu’il s’agisse de comprendre la différence entre météorites, comètes et astéroïdes à partir d’un caillou, de découvrir les lumières, visibles et invisibles, à l’occasion de l’apparition d’un arc-en-ciel ou encore d’apprendre comment trouver l’étoile polaire en jouant au pirate… Tout est prétexte à s’interroger pour mieux comprendre notre univers.
– La BD “Les cahiers d’Esther Tome 1 : l’histoire de mes 10 ans” de Riad Sattouf. Après La Vie secrète des jeunes, la nouvelle chronique de notre époque par Riad Sattouf, prépubliée dans L’Obs. Écrits d’après les histoires vraies d’Esther A.*, Les Cahiers d’Esther nous plongent dans le quotidien d’une fille de 10 ans qui nous parle de son école, ses amis, sa famille, ses idoles.

Emilie recommande également pour cette tranche d’âge les livres de Roald Dahl et de David Walliams.

 

Pour les 12-15 ans

A cet âge, les enfants sont capables de lire de gros pavés, encore faut-il trouver une histoire et des personnages qui leur plaisent ! Voici les suggestions d’Emilie pour leur faire plaisir :

“Héros” de Benoît Minvielle (Tome 1 : Le réveil et Tome 2 : Générations) chez Sarbacane. Ils grandissent au pied du Morvan entre ville et village. Matéo, diamant à l’oreille, Richard, la tête rentrée dans les épaules, et l’inénarrable, intarissable, insupportable José, duvet au menton et hygiène douteuse. Leur passion : la légendaire BD Héros, dont ils attendent chaque mois le nouveau numéro. Leur rêve : éditer un jour leur propre série, inspirée de cet univers fascinant et occulte qui domine les records de ventes. Après tout, la série a bien été créée dans leur région, il y a plus de 80 ans : alors, pourquoi pas eux ? Mais un soir, alors qu’ils planchent dans leur Q.G., un homme apparaît comme par magie, blessé à mort ; juste avant de s’effondrer, il tend à Richard une étrange fiole… une fiole dont le contenu vibre et scintille, comme s’il était vivant.
“Le célèbre catalogue de Walker et Dawn” de Davide Morosinotto. P’Tit Trois, Eddie, Min et Julie ne pourraient pas être plus différents, et en même temps plus amis. Ils partagent un catalogue de vente par correspondance, trois dollars à dépenser et un grand désir de découvrir le monde. Et quand, au lieu du revolver qu’ils ont commandé arrive une vieille montre qui ne fonctionne même pas, les quatre n’hésitent pas une seconde et partent vers Chicago pour récupérer leur revolver. Au cours de leur voyage, ils rencontreront des tricheurs professionnels, des flics véreux, des méchants qui semblent gentils et des gentils qui ne le sont pas du tout… un crime non résolu et beaucoup, beaucoup d’argent…
“L’aube sera grandiose” d’Anne-Laure Bondoux. Ce soir, Nine, seize ans, n’ira pas à la fête de son lycée. Titania, sa mère, en a décidé autrement. Elle embarque sa fille vers une destination inconnue, une cabane isolée, au bord d’un lac. Il est temps pour elle de lui révéler l’existence d’un passé soigneusement caché. Commence alors une nuit entière de révélations…
Qui sont Octo, Orion et Rose-Aimé ? A qui appartient cette mystérieuse cabane ? Et ce vélo rouge, posé sous l’escalier ? Au fil d’un récit souvent drôle, parfois tragique et bouleversant, Nine découvre un étonnant roman familial. Quand l’aube se lèvera sur le lac, plus rien ne sera comme avant.
“Félines” de Stéphane Servant. Personne ne sait exactement comment ça a commencé. Ni où ni quand d’ailleurs. Louise pas plus que les autres. Ce qui est sûr, c’est quand les premiers cas sont apparus, personne n’était prêt et ça a été la panique. Des adolescentes qui changeaient d’un coup. Des filles dont la peau se recouvrait de… dont les sens étaient plus… et les capacités… Inimaginable… Cela n’a pas plu à tout le monde. Oh non ! C’est alors qu’elles ont dû se révolter, être des Félines fières et ne rien lâcher ! 
“Nos mains en l’air” de Coline Pieré. Victor et Yazel ne devaient pas se rencontrer… L’un né dans une famille de braqueurs, l’autre orpheline sourde recueillie par une richissime tante. Mais l’une et l’autre refusent d’être ce que l’on attend d’eux. Alors, il suffit d’un cambriolage de Victor chez Yazel pour qu’ils se découvrent une fraternité à toute épreuve… et qu’ils s’enfuient à l’étranger, loin de leurs deux familles dingos !
“La Passe-Miroir” Tomes 1 à 3 de Christelle Dabos. Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel. 
“Les mystères de Larispem” Tomes 1 à 3 de Lucie Pierrat-Pajot. Larispem, 1899. Dans cette Cité-État indépendante où les bouchers constituent la caste forte d’un régime populiste, trois destins se croisent: Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l’apprentie louchébem et Nathanaël, l’orphelin au passé mystérieux. À la veille des célébrations du nouveau siècle, l’ombre d’une société secrète vient planer sur la ville. Et si les Frères du Sang étaient revenus pour mettre leur terrible vengeance à exécution?
“Partis sans laisser d’adresse” et “Les optimistes meurent en premier” de Susin Nielsen. Depuis la mort accidentelle de sa petite sœur, Pétula De Wilde a développé de nombreuses phobies. Elle estime que porter une grande attention à l’hygiène et être le plus prudente possible lui permettront de vivre plus longtemps. Jusqu’à ce que « l’Homme bionique » fasse son apparition… Un grand roman de Susin Nielsen sur la culpabilité, et le choix risqué mais joyeux du retour à la vie.
“Sauveur et fils” de Marie-Aude Murail. Sauveur Saint-Yves, 1,90 mètre pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d’affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s’évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin…Sauveur Saint-Yves est psychologue clinicien. Mais à toujours s’occuper des problèmes des autres, Sauveur oublie le sien. Pourquoi ne peut-il pas parler à son fils Lazare, 8 ans, de sa maman morte dans un accident ? Pourquoi ne lui a-t-il jamais montré la photo de son mariage ? Et pourquoi y a-t-il un hamster sur la couverture ?A partir de 13 ans.

 

J’espère que les conseils d’Emilie vous seront utiles pour offrir de chouettes livres aux petits et aux grands  ! Si vous cherchez d’autres idées cadeaux à acheter à vos enfants, vous pouvez consulter mon interview de Sarah qui travaille dans une boutique de jouets authentiques et jeux de société à Bruxelles qui avait partagé ses coups de coeur avec moi. N’hésitez pas à commenter cet article pour le compléter si vous avez d’autres livres pour enfants à recommander !

Carole Chane-Sam est experte en organisation d’anniversaires d’enfants. Elle aide des parents impliqués qui veulent vivre et faire vivre un anniversaire inoubliable à leurs enfants. Elle propose des kits anniversaires pour enfants à télécharger et à imprimer pour devenir le chef d’orchestre de la fête sans avoir à tout créer de A à Z, ainsi qu’un accompagnement personnalisé pour ceux qui le souhaitent.
Ses clients habitent partout dans le monde et sont à la recherche de soutien pour organiser des anniversaires d’enfants authentiques et inoubliables sans avoir à ré-inventer la roue.

Vous pouvez suivre son actualité sur Facebook, sur Instagram ou sur Pinterest.
Et pour plus d’informations, vous pouvez accéder à son site à l’adresse suivante : www.anniversairesinoubliables.com

Pin It on Pinterest